Lutte asymétrique : Quelques leçons de stratégie

by | May 29, 2020 | Stratégies

Lutte asymétrique et lutte écologiste

Une guerre asymétrique est une guerre du faible au fort, avec une cible faible et sans défense.

En tant qu’écologiste, le parallèle est frappant. D’une part des États et multinationales mènent la plus grande destruction du vivant jamais enregistrée, d’autres part, quelques militants et peuples autochtones tentent de s’y opposer. Les États disposent de la force armée et de la police pour imposer la “croissance” et l’ “innovation”.

De quoi disposent les militants écologistes ? De quoi disposent les peuples autochtones ? Pas grand chose, à part du courage et des convictions. Malheureusement, cela n’est pas suffisant. Ils gagneraient à disposer d’un bon manuel de stratégie.

Par chance, les analystes militaires ont élaboré des principes de stratégie et de tactique pour des cas similaires, depuis des siècles. Si notre objectif — arrêter les combustibles fossiles — est unique, nous pouvons appliquer ce qu’ils ont appris à notre propre tâche.

Les grands principes de la lutte asymétrique

Voici les grands principes de stratégies dans une guerre asymétrique :

  • Dirigez chaque opération vers un objectif clairement défini, décisif et atteignable. Chaque campagne et action doit garder en vue l’objectif final.
  • Intervenir avec une économie d’effort. Éliminer toute activité secondaire et inutile.
  • Saisissez, conservez et exploitez l’initiative. Plutôt que de réagir de façon défensive aux conditions de l’adversaire, passez à l’offensive.
  • Utilisez votre initiative pour choisir des combats où vous pouvez appliquer la force à leur faiblesse. Concentrez vos moyens sur leurs vulnérabilités.
  • Surprenez votre adversaire en frappant à un moment ou à un endroit inattendu ou de manière inattendue. La surprise est un multiplicateur de force temporaire, mais puissant.
  • Frappez plusieurs cibles simultanément pour un impact maximum et pour maintenir votre adversaire en déséquilibre.
  • Planifiez des actions de courte durée, puis retirez-vous. Évitez les engagements prolongés à partir de positions fixes.
  • Visez à avoir commandement unifié pour que la coordination de vos forces soit maximale. Si cela n’est pas possible, veillez à ce que les efforts aillent dans le même sens, en suivant un plan commun.
  • Maintenez la sécurité, ne permettant jamais à votre adversaire d’acquérir un avantage inattendu.
  • Recueillez des informations. Comprenez les systèmes de votre adversaire. Vous devez savoir ce que vous faites, et les conséquences probables.
  • Cherchez des résultats rapides : puisque nous perdons la supériorité numérique locale lorsque la police ou les forces de sécurité privées se présentent, les actions surprises doivent atteindre leur objectif rapidement.
  • Dispersion : après une action, les participants doivent se fondre dans la population pour éviter les représailles.
À lire ensuite:   Comment devient-on Ecosaboteuse ? Interview de Ruby et Jessica

Nous n’avons plus de temps pour les luttes symboliques

Vous remarquerez que, dans une situation de lutte asymétrique, peu de place est laissée aux victoires symboliques, aux actes de bravoure et de défiance. De fait, le camp “faible” est trop peu nombreux, trop peu équipé pour pouvoir nous payer le luxe de représentations symboliques.

Le seul élément pris en compte et l’atteinte d’un objectif, le plus proche possible de l’objectif final. Selon cette logique, toute action menée qui n’ai pas un intérêt direct dans l’atteinte des objectifs finaux est une perte de temps et de ressource. Ces dernière sont bien trop rares et précieuses pour être perdues.

Les écologistes auraient beaucoup à gagner de s’inspirer de tels principes. Bien trop souvent, les cibles sont choisies pour le symbole, les tactiques sont pensées pour leur médiatisation. Nous pensons que les tactiques devraient surtout être pensées pour gagner.

Stop Fossil Fuels

Stop Fossil Fuels

Auteur

Stop fossil fuels est une organisation visant à rechercher et diffuser des stratégies et des tactiques efficaces pour arrêter l’utilisation d’énergies fossiles le plus rapidement possible. Le présent article en entièrement ou partiellement repris de l’article original, disponible en anglais sur www.stopfossilfuels.org
Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD

Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD

Le 8 avril, la ZAD de la Dune à Brétignolles-sur-Mer en Vendée a été expulsée, en plein confinement. Pratique pour éviter que des soutiens ne viennent pour défendre la zone… Une expulsion violente effectuée par des bénévoles

Le coronavirus sauvera la planète (ou pas)

Le coronavirus sauvera la planète (ou pas)

La situation actuelle serait une bouffée d’air pour la planète. C’est vrai. Cela dit, loin d’être une démarche volontaire, ce n’est qu’une conséquence logique de ce système qui ne s’arrêtera pas avant d’avoir tout détruit. Lui y compris.

Pour une résistance socioécologiste radicale

Pour une résistance socioécologiste radicale

Le 20 mars, une tribune est sortie dans le journal “Le monde”, rédigée par un important collectif de diverses personnalités, militantes écologistes, permacultrices, intellectuelles, scientifiques etc. qui s’est baptisé “Les résistants et résistantes climatiques”.
Ce texte est une réaction à cette tribune afin d’y apporter une critique constructive mais tout de même incisive. Le but étant de souligner des failles présentes dans la tribune et pousser à la réflexion pour amener d’éventuelles remises en question.

Panne électrique – les impacts d’une attaque physique sur le réseau électrique.

Panne électrique – les impacts d’une attaque physique sur le réseau électrique.

« Tout groupe terroriste qui souhaiterait mettre un pays à genoux a les moyens de le faire. »

La centralisation et l’interdépendance accrue des réseaux électriques signifient que le risque de défaillance à grande échelle n’a jamais été aussi grand. La prochaine fois que les lumières s’éteignent, elles pourraient ne plus jamais s’allumer.

Qu’est ce que la biodiversité ?

Ces deux dernières années, la déforestation a été plus rapide et importante que jamais. En 2017 comme en 2016, nous avons coupé 50 % d’arbre en plus qu’en 2015. La quantité de forêts détruite correspond à l’équivalent de 40 terrains de football chaque...

Irremplaçables – la biodiversité dont nous dépendons

Irremplaçables – la biodiversité dont nous dépendons

Quand on me parle d’extinction, je pense à tous ces animaux qui sont actuellement « en crise » et qui ont fait la une des journaux. Les abeilles domestiques, par exemple, me viennent immédiatement à l’esprit. Elles sont en déclin depuis 12 ans. Entre...

0 Comments

Personne n'aime les Pop-ups !

Zut... Bon, maintenant que vous êtes là...

Si vous aimez notre blog, vous devriez essayer notre Newsletter ! Nous vous embetterons très peu, promis. Nous l'utiliserons pour vous envoyer un message quand un nouvel article sort et c'est tout !

Vous vous êtes bien inscrits !

Share This