Petite leçon d’obsolescence pas vraiment programmée

On a tendance à imputer l’obsolescence « programmée » à quelques entreprises, quelques personnes mal intentionnées. En réalité, elle est inscrite dans le fonctionnement de notre société.

Je travaillais dans une entreprise qui développe une application mobile. Les développeurs font leur travail : ils créent donc de nouvelles fonctionnalités innovantes, dans l’application, pour se démarquer de la concurrence. Pour faire cela, ils considèrent le niveau de technologie des smartphones actuels : une mémoire de 64 Go minimum (soit l’équivalent de cinquante films), une connexion internet 4G, et une capacité de calcul d’un ordinateur d’il y a quelques années.

De leur côté, les constructeurs de smartphones (Samsung, Apple, Huawei, Nokia, etc.) sont en concurrence entre eux. Si, pour le même prix, elles proposent un smartphone de qualité moindre, elles perdent des parts de marché; voire disparaissent complètement. Oui, elles y jouent leur survie. Un tournant raté, comme Nokia dans les années 2000, et l’entreprise est au bord de la faillite. Elles tentent donc en permanence d’offrir des téléphones plus performants à des prix moindres.

En bref, les constructeurs de smartphones sont obligés d’innover pour rester en vie, et les développeurs d’applications utilisent le niveau actuel de technologie pour créer leurs applications. Résultat ?
Au bout de 5 ans, mon téléphone est encore parfaitement fonctionnel, mais il n’a plus assez d’espace pour effectuer les mises à jour (obligatoires) des applications, qui occupent 10 fois plus d’espace maintenant qu’alors. Il est super lent, pas parce qu’il est moins performant, mais parce que les applications demandent des capacités beaucoup plus importantes.

À lire ensuite:
Une expérience de fous — Hors de contrôle

Personne n’a eu besoin d’être mal intentionné, tout le monde s’est comporté au mieux, dans les contraintes qui sont les siennes.

Voilà comment un système impose l’obsolescence. Voilà comment on balance des milliers d’appareils sans avoir besoin d’un méchant designer de l’obsolescence programmée.

Il faut se battre contre un système qui n’offre que la croissance comme salut.

0 Comments

Samuel

Samuel

Auteur

Militant écologiste, Samuel fait des conférences et interventions au sujet de la crise environnemental et des stratégies militantes.
Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD

Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD

Le 8 avril, la ZAD de la Dune à Brétignolles-sur-Mer en Vendée a été expulsée, en plein confinement. Pratique pour éviter que des soutiens ne viennent pour défendre la zone… Une expulsion violente effectuée par des bénévoles

Le coronavirus sauvera la planète (ou pas)

Le coronavirus sauvera la planète (ou pas)

La situation actuelle serait une bouffée d’air pour la planète. C’est vrai. Cela dit, loin d’être une démarche volontaire, ce n’est qu’une conséquence logique de ce système qui ne s’arrêtera pas avant d’avoir tout détruit. Lui y compris.

Pour une résistance socioécologiste radicale

Pour une résistance socioécologiste radicale

Le 20 mars, une tribune est sortie dans le journal “Le monde”, rédigée par un important collectif de diverses personnalités, militantes écologistes, permacultrices, intellectuelles, scientifiques etc. qui s’est baptisé “Les résistants et résistantes climatiques”.
Ce texte est une réaction à cette tribune afin d’y apporter une critique constructive mais tout de même incisive. Le but étant de souligner des failles présentes dans la tribune et pousser à la réflexion pour amener d’éventuelles remises en question.

Panne électrique – les impacts d’une attaque physique sur le réseau électrique.

Panne électrique – les impacts d’une attaque physique sur le réseau électrique.

« Tout groupe terroriste qui souhaiterait mettre un pays à genoux a les moyens de le faire. »

La centralisation et l’interdépendance accrue des réseaux électriques signifient que le risque de défaillance à grande échelle n’a jamais été aussi grand. La prochaine fois que les lumières s’éteignent, elles pourraient ne plus jamais s’allumer.

Qu’est ce que la biodiversité ?

Ces deux dernières années, la déforestation a été plus rapide et importante que jamais. En 2017 comme en 2016, nous avons coupé 50 % d’arbre en plus qu’en 2015. La quantité de forêts détruite correspond à l’équivalent de 40 terrains de football chaque...

Personne n'aime les Pop-ups !

Zut... Bon, maintenant que vous êtes là...

Si vous aimez notre blog, vous devriez essayer notre Newsletter ! Nous vous embetterons très peu, promis. Nous l'utiliserons pour vous envoyer un message quand un nouvel article sort et c'est tout !

Vous vous êtes bien inscrits !

Share This